Le Mans Sonore 2022 – Signal: quelques instants avant le silence Reviewed by Momizat on . Depuis 10 ans, la compagnie locale Organic Orchestra a fait du brouillage des frontières sa spécialité. Autour d'une Depuis 10 ans, la compagnie locale Organic Orchestra a fait du brouillage des frontières sa spécialité. Autour d'une Rating: 0
Vous êtes ici:Accueil » Chroniques » Le Mans Sonore 2022 – Signal: quelques instants avant le silence

Le Mans Sonore 2022 – Signal: quelques instants avant le silence

Depuis 10 ans, la compagnie locale Organic Orchestra a fait du brouillage des frontières sa spécialité. Autour d’une équipe hybride d’artistes, de techniciens, d’ingénieurs, de scientifiques elle propose des créations sorties de son laboratoire, au croisement de l’art et des sciences, du spectacle et de la conférences, de l’humain et de la machine, des machines électriques et des machines électromécaniques pour continuer à penser les moyens d’expression et pour en inventer de nouveaux.

C’est aussi ce croisement de discipline, scientifique et artistique, atour du son, que le Mans Sonore met en avant. Ça tombait bien et ça faisait beaucoup de raisons pour ne pas finir par réunir les 2 projets.

C’est donc à la salle Eve, dans le cadre de la biennale, que la compagnie Organic Orchestra est venu poser ses caisses de synthés, de lumières, de vis et de boulons pour finaliser « Quelques instants avant le silence » le premier volet de « Signal » son dernier cycle de création qu’elle travaille depuis un an. Après 2 semaines de résidence dans la salle elle a pu le présenter en public lors de 12 représentations sur 4 jours les 22, 23, 24 et 25 Janvier dernier.

Cette création explore différentes manières de représenter et de percevoir le son, au delà de l’oreille seule elle cherche a immerger le public dans un espace ou la composition musicale se fond avec la lumière et la représentation visuelle du son.

Pour arriver à ses fins, la compagnie a mis en place un dispositif de 3 structures métalliques sur lesquelles sont montés des éléments de percussions en tous genres, cymbales, percussions à peaux tendues mises en vibration par des baguettes animées par des petits moteurs portant le joli noms de transducteurs électromécaniques. Cet ensemble constitue alors un grand instrument de percussion electromécanique.

Au centre du dispositif, l’artiste Ezra peut alors déployer ses compositions de synthé analogique tout en transmettant des commandes aux baguettes pour l’aspect rythmique. Des effets de lumière placés dans les structures et au-dessus de la scène, mais aussi des instruments de visualisation du signal sonore, du genre oscilloscope psychédélique finissent d’immerger le spectateur.

Apres une trentaine de minutes, durant 3 longues plages envoutantes, on se retrouve donc immergé dans l’obscurité et dans le son, guidé dans ses pérégrinations par le jeu de lumière révélant les instruments en mouvement.

On suivra avec attention ce que la compagnie nous sortira de ses tiroirs et de ses tetes pour les prochains elements du cycle « Signal ».

ps: Pour plus d’infos sur l’Organic Orchestra allez visiter leur site internet, ici: https://organic-orchestra.com/

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté en pour poster un commentaire.

© 2014 - lebidul.com

Retour en haut de la page